Depuis hier, la Catalogne est exposée à un Coup d’Etat du gouvernement de la Monarchie espagnole héritée de Franco.

Le but de ce coup d’Etat qui ne dit pas son nom est d’empêcher la tenue d’un référendum vers l’indépendance, prévu le 1eroctobre prochain. 70% des catalans veulent pouvoir décider librement de leur avenir.

Ainsi, 14 membres du gouvernement de la généralité de Catalogne ont été arrêtés, hier, 20 septembre. De nombreuses perquisitions ont été menées par la Garde civile ( police héritée de Franco) en vue de confisquer le matériel électoral (urnes, bulletins de vote). Carle Puigdemont, président de la généralité de Catalogne est poursuivi en Justice pour son action en faveur d’un référendum libre et démocratique. La Catalogne est mise sous tutelle.

L’Union Européenne a aussitôt choisi son camp : celui des oppresseurs de la Catalogne.

En réaction à cet affront qui rappelle les heures noires du franquisme, la riposte populaire ne s’est pas fait attendre. Dès hier soir, par dizaines de milliers, les catalans ont envahi Barcelone au cri de « dehors les forces d’occupation », « nous voulons voter ». Toute la presse internationale fait état d’un véritable embrasement de la Catalogne.

Le mouvement ouvrier et démocratique de notre propre pays ne peut être indifférent à ce qui se passe en Catalogne et en Espagne.

Il appartient aux partis, associations, syndicats attachés aux droits démocratiques fondamentaux, au compte desquels le droit de vote dans des élections libres d’appeler dans l’unité la plus large à manifester le plus tôt possible devant l’ambassade d’Espagne, comme le font nos camarades du Mouvement Socialiste d’Argentine aujourd’hui même en vue d’une vaste campagne de solidarité internationale, aux côtés du peuple catalan contre toute les résurgences du franquisme ( dont le parti de Rajoy, chef du gouvernement d’Espagne est issu en filiation directe.)

– RESPECT DU DROIT DE VOTE

– DROIT DU PEUPLE CATALAN A DECIDER DE SON DESTIN

– « GUARDIA CIVIL » ET FORCES D’OCCUPATION, HORS DE CATALOGNE

  • – ARRET DES POURSUITES, ARRESTATIONS, PERQUISITIONS, MISES SOUS TUTELLE
  • LIBERATION IMMEDIATE ET SANS CONDITION DE TOUS LES RESPONSABLES POLITIQUES CATALANS

Comité national de la Commune le 21 septembre 2017